Blog





L'économie française « va mieux » et ce n'est pas grâce à ceux que l'on croit. Si les grandes entreprises du luxe, les opérateurs téléphoniques et l'industrie ont un rôle important à jouer ce sont bien les TPE/PME (90% des entreprises) qui font figurent de bons élèves.

C'est à ces dernières que Solutions Recouvrement a décidé de se consacrer.


Les TPE/PME, fer de lance de la création d'emplois !

En France, il y aurait donc 243 grandes entreprises contre 3 millions de « petites ». Bien-sûr ces fameuses 243 entreprises emploient environ 5 millions de salariés, ce qui est loin d'être négligeable, mais les autres ?

  • selon les chiffres clés de l'INSEE pour 2016, sur les 24 millions de personnes salariées en France, les 5 000 ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire : de 250 à 4999 salariés) représentent 24% de l'emploi salarié, les 138 000 PME (Petites moyennes Entreprises, de 10 à 249 salariés) 29%, tandis que 3 millions de TPE (Très Petites Entreprises) et micro-entreprises emploient … 4,8 millions de salariés !
  • l'artisanat et le commerce de proximité représentent annuellement 380 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit 18 % du PIB. De plus, 70% des entreprises créées sont pérennes au bout de cinq ans et génèrent chacune en moyenne 3 emplois.

Pas étonnant donc que d'après une étude KPMG, la quasi-totalité des emplois nets ont été créés en France par les PME/TPE. Mais pour quelles raisons ?

  • les grandes entreprises visent une productivité maximale de leurs employés et ont besoin de garanties de profit. Elles se tournent alors vers des marchés émergents à plus forte croissance et à la main d'œuvre parfois moins coûteuses et tout aussi qualifiées. Les grandes entreprises vont alors s'installer dans des pays où l'on innove plus et où l'imposition est plus avantageuse (États-Arabe Unis, Canada, Suisse).
  • les services publics ne créent plus d'emploi pour cause de restrictions budgétaires. Les administrations se regroupent entre les régions, les missions sont rationalisées et les départs à la retraite ne sont pas remplacés : ce qui amène une diminution globale des effectifs. Cette tendance ne s'inversera pas puisque le pays endetté cherche à faire des économies là où il peut.

La lueur d'espoir vient donc des entrepreneurs des TPE/PME qui initient aujourd'hui 80% des innovations. Ces indépendants cultivent la rupture et prennent le risque de changer la donne du marché du travail. En voulant réaliser leur rêve sans rechercher nécessairement le maximum de profit, ils créent une nouvelle offre et donc, si la demande suit, de nouveaux emplois.

En France, ce sont les jeunes, qui n'arrivent pas à décrocher un emploi dans une grande entreprise faute d'expériences, qui sont le plus conquis par cette opportunité de devenir leur propre patron et à terme d'employer eux aussi.

Il faut savoir que la création d'emploi dans les petites structures est plus simple et plus rapide : il faut environ 50.000 euros de chiffre d'affaires dans une TPE contre 350.000 euros dans une grande entreprise pour créer un emploi.

Les TPE/PME sont au cœur de la création d'emploi.

Pour les assister dans ce processus, Solutions Recouvrement a développé une offre complète en matière de développement humain, notamment avec des actions de formation intra ou inter-entreprises.


Vous avez un projet de création d'emplois ou de formation ? 

Concentrez-vous sur votre croissance en nous confiant vos projets en développement humain car notre vocation est d'être une source de rentabilité et de sécurité pour tous les entrepreneurs.

Ce partenariat responsable est au cœur de nos valeurs.

Solutions Recouvrement est à votre écoute au 09 51 24 92 68 ou veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.