Recourir à la médiation familiale (sociale)/d'entreprise ? - Solutions Recouvrement

Sortir des différends

Pourquoi recourir à la médiation sociale/d’entreprise ?

Le contexte conflictuel de notre société

Les différends sont consubstantiels à la nature humaine !

Dans le monde actuel, les ingrédients d’un conflit ne manquent pas, loin de là ils ont tendance à se multiplier, à s’amplifier, et à revêtir des dimensions complexes et parfois incalculables.

Le premier réflexe de tout un chacun pour sortir d’un différend est de recourir à une procédure judiciaire, ce qui aura souvent pour conséquence de rajouter de la rancœur, du stress, parfois de la violence, alors qu’au contraire du calme et de la raison s’impose pour trouver une solution satisfaisante pour toutes les parties.

Pour y arriver, il faut sortir du cadre judiciaire en allant sur le terrain d’une solution alternative : la médiation.

Qu’est ce que la médiation ?

La médiation sociale/d’entreprise est un mode préventif ou alternatif de résolution des conflits entre particuliers, entreprises, consommateurs, fournisseurs, copropriétaires, créanciers et débiteurs.

Grâce à l’intervention du médiateur, la médiation permet de :

  • restaurer le dialogue entre les parties au conflit dans un respect mutuel ;
  • favoriser une discussion apaisée et raisonnée plutôt que l’affrontement ;
  • respecter les besoins et intérêts de chacun en toute altérité ;
  • trouver ensemble des solutions mutuellement acceptables et librement consenties ;
  • apurer les causes profondes du conflit ;
  • établir un accord sur le désaccord et s’engager à garantir sa pérennité.

Les atouts de la médiation

Par rapport à une procédure judiciaire, la médiation sociale/d’entreprise présente divers avantages car elle est :

  • plus souple ;
  • plus rapide ;
  • moins conflictuelle ;
  • plus susceptible d’aboutir à un accord pérenne et durable, librement consenti par les parties.

En cas de différends, à qui s’adresse la médiation ?

La médiation sociale/d’entreprise convient à toute personne physique ou morale en situation de conflit latent, de conflit déclaré, ou de rupture de liens et de dialogue.

Les différends latents

Les particuliers comme toutes entreprises ne vivent plus en vase clos, entourés par des murs infranchissables. Livrés aux courants d’air venus de l’extérieur, ils sont touchés de plein fouet par les bouleversements de la société.

Ces changements souvent imprévisibles et parfois brutaux, remettant inexorablement en question la stabilité des relations et impactant d’une manière certaine leur sérénité et leur pérennité.

Tous ces chocs peuvent générer des incompréhensions, des malentendus, des oppositions et des conflits de plus en plus pressants et de plus en plus déstabilisants.

La médiation préventive intervient avant que des événements graves et parfois irrémédiables ne se soient produits.

La médiation préventive interroge les raisons profondes des disputes, le sens du lien, les valeurs, les besoins.

C’est un acte de lucidité visant à préserver le lien relationnel entre les parties, et le fondement même de l’entreprise.

Les différends civils et commerciaux déclarés

Leur nombre est important. Nous pouvons citer sans que la liste ne soit malheureusement limitative :

  • conflits de voisinage (bruit, propreté, animaux, intolérance) ;
  • conflits entre propriétaire et locataire de locaux commerciaux, professionnels ou d’habitation ;
  • conflits entre copropriétaires et syndic d’immeubles ;
  • conflits financiers entre créanciers et débiteurs (banques, assurances, établissements financiers) ;
  • conflits financiers entre fournisseurs et clients commerciaux ;
  • conflits inter entreprises (concurrence déloyale, usurpation de nom, de marque et brevets, …) ;
  • conflits sociaux en entreprises ;
  • conflits entre fournisseurs et consommateurs particuliers ;
  • conflits au sein du couple (séparation, divorce) ;
  • conflits intergénérationnels dans les familles (entre grands-parents, parents et enfants) ;
  • conflits à l’occasion d’une succession.

Le cadre juridique de la médiation en France

L’ordonnance n°2011-1540 du 16 novembre 2011 a été prise en application de la loi du 17 mai 2011 de simplification et d’amélioration de la qualité du droit en transposant la directive n°2008/52/CE du Parlement Européen.

Le décret n°2012-66 du 20 janvier 2012 définit la médiation comme « tout processus structuré, par lequel deux ou plusieurs parties tentent de parvenir à un accord, en dehors de toute procédure judiciaire en vue de la résolution amiable de leurs différends avec l’aide d’un tiers choisi par elles et qui accomplit sa mission avec impartialité, compétence et diligence.». Ce décret a modifié le Code de procédure en lui ajoutant un livre V comprenant les articles 1528 à 1567.

Le décret n°2015-282 du 11 mars 2015 impose aux parties, avant l’introduction d’une instance, d’observer une phase préalable pour résoudre amiablement un litige avec une sanction pouvant aller jusqu’à l’annulation de l’instance en cas de non-respect de cette obligation (article 56 du Code de procédure civile).


Vous vivez un conflit latent ou déclaré ? N’attendez plus !

Entrepreneurs, concentrez-vous sur votre croissance en confiant la médiation dans tous vos différends à notre société de recouvrement, car notre vocation est d’être une source de rentabilité et de sécurité pour votre entreprise.

Particuliers, contacter notre médiateur familial qui sera résolument à vos côtés pour vous assister afin de sortir de tous vos conflits.

Ce partenariat responsable est au cœur de nos valeurs.

Solutions Recouvrement est à votre écoute au 09 51 24 92 68 ou veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.